Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 21:35

Le principe de démocratie est universelle en Europe.


 

 

Le peuple grec a voté en référendum « OXI » non à 61 % aux exigences de la Troïka (commission européenne, banque centrale européenne et FMI ) sur les dettes de la Grèce. L'Etat et le gouvernement grec ne peuvent que respecter cette décision et a fortiori l'ensemble de l'Union Européenne.

Ce qui vient de se passer ce weekend est un déni manifeste de la démocratie. C'est l'emprise du monde économique et financier sur la vie et le droit des simples citoyens.


Oui, on peut parler de « Traité de Versailles rédigé en allemand ».
C'est un diktat, un anschluss, une colonisation, une mise en protectorat Européen de la GRECE celle qui est fondatrice de l'Europe et de la Démocratie.
Bref un ersatz des meilleurs moments des années 30 qui ont fait arriver Hitler au pouvoir.
La Grèce n'a pas d'industries, d'activités à forte valeur ajouté. Alors comment faire de la croissance ?


L' « Europe » devrait engager une procédure judiciaire contre les élus grecs ET autres européens qui ont posé et soutenu la candidature du pays à l'Union Européenne sachant le maquillage des comptes de l'Etat. La Grèce doit attaquer en justice la banque Goldmann Sachs pour cette aide à dissimuler.

Enfin il faut trouver une alternative sociale et humaine à la dette de ce pays.
Assez de suicides, de pauvreté, de SDF, de fermetures d'entreprises, de commerces, etc..... Soyons humains et non capitalistes !

 

CE 14 JUILLET, dites NON à ce qui vient de se décider !

 

Ecrivez « OXI » sur un T-shirt que vous porterez à la cérémonie du 14 juillet.
Fabriquez un drapeau « OXI » à brandir lors du défilé.
Brandissez un drapeau grec !
Chantez très fort le « Chant des partisans » plus fort que la Marseillaise.
Sirtaki pour tout le monde, A bas la valse !

 

Nom de Zeus ! 

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 21:22


Eune tchotte berlure

Chés liméros utiles
Hier, j'o été vir ch'courrier dins m'boète à lettes. Des réclames, coèr. Pi eune pincarte avuc des liméros d'téléfone. Villers-Bocage, chés liméros utiles !
« Bé don, ej vo l'mette à couté dech téléphone. O n'sait jamoais ! » que je m'dis à part mi.
Tiens, y o des dintisses à Villers-Bocage ! Je n'savoais point.

 

Des liméros baroques
J'vo pour ahotcher ème pincarte pi j'voés chés liméros qui cminchtent pèr 02. Ch'est-ti chés liméros d'téléfone is ont coèr cangé ? Pi j'ravise chés poyéis « Aunay sur Odon, Monts en Bessin, Le Locheur ». Chint noms ! Ch'est-ti qu'avuc chés réformes territoriales, is ont cangé itou chés noms d'village !

 

C'est un sapré liméro !
I s'a berluré, ch'ti qui l'o prind el commande pour éparder chés pincartes alintour ed Villers-Bocage !
Vlo chés liméros partis alintour ed Villers-Bocage (80) in Picardie à l'plache ed Villers-Bocage (14) in Neurmandie. I l'o seurmint buqué dsur intarnet « Villers-Bocage » pi il o prind ch'preume qui vnoète. Ej vous dis point, un sapré liméro, chti-lo !

« Allo, msieu l'métcin, j'sus Picard ! Pi os connoaichez seumint « ch'quart d'eure picard » adou qu'os sommes in rtard ed 15 minutes. Bé lo, avuc troés chint tchilomètes à foaire, ch'quart d'eure picard, i s'ro un molé pus long ! »

Merci à Médiapost et Numéro-Utiles pour cette bonne rigolade en ouvrant ma boîte aux lettres !

Nomdézeu !

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 16:00


Ce vendredi 22 mai 2015, il est 14h30.
Je suis à l'Hayette d'Harponville. On frappe à la porte.


« Bonjour, je suis Arthur. Je marche depuis Amiens pour aider les P'tits Cracks et je vais en Suède. Avez-vous quelque chose à manger et à boire ? Merci ! »
Pour beaucoup, la porte serait vite refermée....

A l'Hayette, on a l'habitude de voyageurs et on ne se pose pas de questions. Ma maman prépare vite fait un sandwich. Je prépare deux bouteilles d'eau.
En discutant avec Arthur, j'apprends qu'il vient de partir d'Amiens pour rejoindre Arras puis Lille et la Suède. Il marche pour soutenir les P'tits Cracks, une association qui aide les enfants atteint du cancer. Il leur fait partager son aventure et ses rencontres via Facebook "Notre Vie jusqu'en Suède".
Je lui indique le chemin le plus court pour aller à Arras.

Le sandwich avalé, le revoilà parti avec son sac de 30 kg au moins…..
Le temps de discuter avec ma mère et un truc me taraude : « Et si j'aidais un peu plus Arthur ? »
Je prends la voiture et je le récupère quelques centaines de mètres plus loin.
Sac à dos embarqué, d'Harponville à Mailly-Maillet, on traverse le Canton d'Acheux en Amiénois en quelques minutes.
Je l'ai quitté vers 15h à la sortie de Mailly-Maillet direction Puisieux.

 

Suivez ses aventures sur Facebook "Notre Vie jusqu'en Suède"

Le site internet des P'tits Cracks est là !

 

Bonne route à Arthur et Nounours !
Et gros bisous à tous les P'tits Cracks !
Adé min fiu ! (« Au revoir, mon gars » en langue picarde)

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 21:03

En chiffres, c'est

5 h de conception, de réflexion, d'organisation

5 h de dépouillement

Environ 100 € en impression (affiches, flyers, questionnaires)

Une vingtaine d'étudiants mobilisés du cours de picard de l'IUTA

204 sondés en une après-midi de 14h à 17h le 22 avril 2015

Et les résultats sont là !

QUESTIONNAIRE LANGUE PICARDE

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 22:24

Bleusevue, une expo d'art en picard et à la campagne

*

 

https://bleusevue.files.wordpress.com/2015/05/h2.jpg

 

Installer une exposition d'art contemporain à la campagne

est déjà une gageure.


Mais si en plus, elle est autour de la culture picarde, cela relève de la folie !
« Qué bleusevue ed croère que vous allez avoir des visiteurs ! », diront beaucoup.

Motivé, on se dit comme ch'Fakir : « A la fin, c'est nous qu'on va gagner ! »

 

 

Rendez-vous est pris pour l'exposition BLEUSEVUE les 2 et 3 mai à El Ferme Grébénote d'Harponville.

 

Le 2 mai en matinée, El Ferme Grébénote accueille ses artistes en Vacherie !
Laure, artiste présidentielle des Éditions du Monstre - Tim Drelon, sonorinventeur de talent - Etienne, diplômé en études latuziennes - Sébastien, professeur fou en rébus picard et Sam le Corbeau, metteu d'fu à pipasso et gardin.

 

L'exposition ouvre à 14h ce samedi. À 13h04, une première visite ! Une habitante d'Harponville passe nous voir. Un premier encouragement !
Très vite, les picardisants sont à l'affût ! Laurent Delabie, célèbre conteur picardisant, arrive armé de son fils Leu-Wenn. Adrien Helminiak, canteu en picard, poursuit l'assaut. OUF !, aucun picardisant n'a prononcé la sentence fatale : « Ch'est du brin ! »

 


Lenny, ado albertin de 10 ans, arrive… Un flashcode ! Tout de suite, Lenny va sur son smartphone et pas de réseau ! Après une visite de 20 minutes de l'expo, il s'empresse de noter sur son portable l'adresse du site internet Bleusevue.

 

 

Une règle de base pour toute expo = ne jamais fermer 10mn avant l'heure officielle de fermeture !
C'est un couple d'Harponville qui nous a pris au dépourvu….

 

Dimanche 3 mai, il est 11 heures, quelqu'un frappe à la porte…. L'expo n'est ouverte qu'à 14h ! Allez, on y va ! Et nous voilà parti pour une visite privilégiée à une habitante de Léalvillers…

 


C'est ensuite un défilé continu de visiteurs….

Des gens d'Amiens, du Canton d'Acheux, de l'Oise, etc.. Et vers 15h, trois ados du village débarquent en vélo. Lafleur, ils connaissent ! Et avec Tiodave , c'est une visite improvisée qui suit. Miracle des rencontres, un autre visiteur âgé est là et il leur raconte les bombardements d'Amiens en 1940. Mieux que Call of Duty, nos ados sont restés 1/2 heure à écouter le récit du bombardement d'Amiens. Du bonheur !….

 


Aurélie d'Amiens arrivent avec ses fius Mimile et Rafiot.
Rafiot , 3 ans, nous a décrit un latuzé (monstre picard) =
« C'est un crocodile du grenier, c'est un crocrognier ! »

 

 

C'était une expo d'art contemporain en campagne à El Ferme Grébénote dans un village de 130 habitants (Harponville) avec 35 visiteurs le weekend !

 

 

PS = 21h ce dimanche, deux visiteurs harponvillois pour une post-visite de l'expo !

A El Ferme Grébénote, c'est du picard 24/24 !

Nomdézeu !

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 19:04

Enquête linguistique du cours de picard IUTA

au Campus d'Amiens le 22 avril


Résultats provisoires
204 interrogés ( 83 % sont des étudiants de moins de 25 ans)

 

 

POUR VOUS, QU' EST-CE QUE LE PICARD ?
 

64 % = une langue régionale
34 % = un patois
2 % = une déformation du français

 

Interprétation de Tiodave =
Un tiers des sondés considèrent toujours que la langue picarde est un patois, une « sous-langue ».

 

LE PICARD PEUT-IL ETRE CONSIDERE COMME UNE LANGUE REGIONALE COMME L'ALSACIEN, LE BASQUE  OU LE BRETON ?
 

81 % =oui
19 % = non

 

Interprétation de Tiodave =
La question était posée sur la comparaison avec des langues non issues de latin et de fait non associables au français. Le résultat montre une évidence du statut de LANGUE  de la langue picarde.

 

AVEZ-VOUS DEJA ENTENDU PARLER AUTOUR DE VOUS ?
 

84 % = oui
16 % = non

 

Interprétation de Tiodave =
Près de 80 % des jeunes de moins de 25 ans entendent parler picard autour d'eux. Cela montre une grande vitalité de la langue picarde dans le quotidien.


ESTIMEZ-VOUS SOUHAITABLE QUE LE PICARD SOIT ENSEIGNE ?


56 % = oui
44% = non

 

Interprétation de Tiodave =
La question ne permettait pas de nuancer sa réponse.
Un seul commentaire fut ajouté favorable à un enseignement  « à l'université ».
Sans commentaire écrit, on peut supposer que les réponses sont « radicales » avec un refus de 44 % pour un enseignement optionnel ou obligatoire et à tous les niveaux (école primaire, collège, lycée, université).

 

AUTRES QUESTIONS

 

77 % des interrogés disent « méconnaître la Langue Picarde »
17 % disent « avoir honte de la langue picarde et de son accent »
29 % «refusent de parler picard »

 

Interprétation de Tiodave =
Un tiers des sondés parle de « honte ou de refus ». Une question est à se poser : Est-ce que parler picard ou un accent picard est discriminant dans la vie quotidienne ou pour trouver un emploi ?

 

 

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 13:29

Tchestion d'manille

 

El diminche ed Pâques à Harponville, y o eune tradition qu'ale est vièlle ed pus trinte ans, ch'est ch'concours ed manille. Dins l'temps, on rintrait dins chés breumes d'el salle des fiètes avec des sintimints ed toubac pi d'frites qui vous rimplichoait vos peumons in dux niflées. Achteure, ch'est aboli…. ed fumaquer eddins, point chés frites !

 

Hier, ch'étoait coèr un chint ed jueux qui étoaitent coèr à ch'rindez-vous. Pi os allez dire d'avinche èque cha n'étoait èque des viux ! Ben, os vous berlurez rudmint… Pusse de l'mitant étoaitent des joènes ed moins d'30 ans.

 

Un joène ed 20 ans rinte dins l'salle pi annonche à l'volée : « Ben i foait point coeud ! » comme cho,  tout in parlage picard. J'li répond in picard pi nous vlo à dviser ed ballon poing. Point ed chés matches obin ed chés règues mais de ch'site internet que ch'ballon i n'o point pour annoncher chés matches, chés intrainemints pi toute. Os étoèmes à l'heure du picard pi du ballon poing 2.0 conme ch'wèpe !

 

Mi, je n'jue point mais j'aime bien vnir minger eune frite-seucisse à ch'concours ed manille. J'vo m'assir près de ch'bar pi lo à couté d'mi, un groupe cminche à juer à cartes. Ch'étoait des metteux d'fu car is juètent à ch'treu du tchul à l'plache de l'manille ! In face ed mi, dux joènes vienntent s'assir pi vlo ti point qu'os passons 2 eures à dviser de l'lanke picarde pi j'in sus coèr émotionné ed les intinde dire qu'is ont invie ed raparler picard.

 

J'vous disoais que l'mitant de l'salle, ch'étoait des joènes. Bé, fidjurez-vous qu' ej n'o point vu un seul qu'il étoait ahotché à sin téléphone portabe à foaire du Guerjoleu (Twitter) obin du Tchulmadjet (Facebook) de toute el soérée !

 

Nomdézeu !

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 21:00

ENFOIRES 1986

 

In Ingletère, à Ushaw Moor, vlo min preume voéyage horzin. J'étoais in 6e à ch'collège d'Acheux dins chés énées 80.
J'o vu ch'père ed min correspondant malade pi au chômage.Is avoètent point el téléphone.
Mon chés voésins, j'appelle mes parints, os sonmes in juin 1986. 60 francs ed téléphone ! Coluche il est mort !
J'ratourne à l'moéson ed min correspondant pi lo, dins chés cabinets, j'braie ! Je me souviens toujours de cette cuvette de chiotte.

 

ENFOIRES 2015

Aujourd'hui, je pleure encore…
Voilà plusieurs années que je suis les Enfoirés via les médias.
Cette année 2015, j'ai l'impression que l'esprit de Coluche est mort.
La chanson « Toute la vie » est incroyable de clichés ! Entre ceux qui survivent et ceux qui ont déjà leur vie assurée, entre jeunes et vieux, une certaine idéologie "bien-pensante" salit l'âme de Coluche.

A vous de juger….

 

https://www.youtube.com/watch?v=gcILWXCIA7c

 

Nomdézeu !

 

 

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 19:06

Foaire vive ch'canton d'Acheux in Amiénoés

 

Avuc chés réformes de canton, o rassimbe, o ramonchèle mais toudis pour in n'avoèr moins à couté ed nous-eutes. Vo foaire des tchilomètes avuc ète vièle carette pour saquoi !

Ch'Poéyis de ch'Mahon, ch'est tout pour Albert pi alintours (fabriques, euvrage, écolomie, tourisme, tculture, pi toute) pi érien pour Bayencourt, Irles, Harponville pi Laviéville qu'is peuvtent toudis défuncter… Chés poéyis-lo, ch'est tout tchot pi a sert à rien.

 

 

Chés avisses à Tiodave pour no canton, chti d'Acheux…

 

 

ACTIVITES ECONOMIQUES

 

Une zone d'activités économiques, commerciales et industrielles
Favoriser son implantation à un nœud de réseau routier (Marieux, Hérissart, Hédauville)

 

Un pôle de télétravail avec bureaux et salle de réunion (internet, ordinateur, téléphone, imprimante)
Combien de personnes travaillant dans le tertiaire  (relations commerciales, relations publiques, secrétariat, comptabilité, logistique, etc.) pourraient éviter un trajet « Canton- Amiens » ?

 

Une conciergerie (dans un café existant?) : relais colis, relais photos, photocopies, dépôt pain, dépôt pressing, photomaton, impression laser de documents par mail ou clé usb
Éviter que chacun ait une imprimante bas de gamme avec une grosse consommation de cartouches et proposer des photocopies et impression de bonne qualité (NB et couleur) sur une imprimante de type professionnelle à réceptionner sur place (particuliers, associations, artisans, etc...)

 

Un marché annuel en local et hors alimentaire
Tout le monde n'a pas internet et de véhicule. Les populations les plus fragiles subissent la fracture numérique. Il est incroyable de devoir parcourir plus de 20 kilomètres pour acheter un pantalon homme, un faitout, un livre ou une paire de chaussures !

 

Location de voiture
Les Pages Jaunes en février 2015, à proximité d'Acheux-en-Amiénois, ne proposent des agences de location (hors utilitaires) qu'à Amiens ou Bapaume !
Quand on est en panne de voiture, on fait comment ?
Un garage local ne peut-il pas proposer ce genre de service ?

 

ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

 

Une recyclerie pour bois, matériaux de construction, métaux, etc... réutilisables

 

Un portail internet de covoiturage avec relais parking en local (Exemples = Acheux- Amiens, Acheux-Albert, Authie-Doullens, Authie- Arras, Hérissart- Amiens, Mailly-Maillet – Arras, Hédauville – Albert, etc. )

 

Des bornes auto-stop
Exemple : une borne auto-stop à Varennes = Auto-stoppeurs qui attendent et conducteurs qui s'arrêtent savent d'avance que le trajet est Varennes - Amiens.


ACTIONS SOCIALES

 

Gestion de l'eau
Ecomarché d'Acheux-en-Amiénois vient d'ouvrir une laverie automatique.
En 2015, tout le monde a un lave-linge ! Non ?… Ben non !
Les salles polyvalentes et gymnases, qui ont des douches, sont sous-exploités. Un point « douche » ouvert au public ne serait-il pas opportun à l'heure d'une gestion écologique de l'eau ?!

 

Relais Pole Emploi et bibliothèques
Les bibliothèques du canton ont un réseau local dense avec des permanences.
Pourquoi ne pas proposer un ordinateur, sur place, avec accès au site Pole Emploi pour rechercher des offres d'emploi ? Les animateurs de la bibliothèque pourrait également proposer une aide à la rédaction de CV et de réponse à des offres.

 

CULTURE ET TOURISME

 

Patrimoine picard
Le canton est tourné quasi entièrement sur le tourisme de mémoire de 14/18. C'est légitime et honorable.
Mais le nord du canton possède un patrimoine endémique d'avant-guerre exceptionnel avec des éléments bien picards (ex : granges en torchis) que les touristes étrangers seraient heureux de découvrir ! « Un village picard avant 14/18, c'était comment ? »

 

Lieux culturels


Des lieux exceptionnels et aménagés sont sous-exploités comme la chapelle de Mailly, le temple protestant d'Harponville, le prieuré d'Authie, l'abbaye de Clairfaye, le café Dauthieux de Bertrancourt
Ce sont des lieux possibles d'accueil de spectacles, d'exposition, d'événements…

 

Qu'os fuchiez ed gueuche, ed droète pi pire républitchains, vlo eune gronnée d'idées !

 

Nomdézeu !

 

 

 

 

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 16:10

Darnières neuvèles pour chés lius musiqueux à Anmiens

 

Epitaphe 2015 pour Anmiens

L'musique est d'argint, ch'silinche est in dor !

 

Adou qu'on ju ?

 

https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10968394_795490280486319_3510856474396238975_n.jpg?oh=d5f440cffc430ed9a32e354de453af73&oe=555BE09F

http://www.courrier-picard.fr/region/et-maintenant-on-joue-ou-la-question-des-musiciens-ia167b0n517642

 

Festival ed musique d'jazz pi d'horzin défuncté

http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/2015/02/05/amiens-n-aura-plus-son-festival-de-jazz-648931.html

 

Un atcheuil froéd ed chés musiqueus

 

 

https://www.facebook.com/parti.sanscible/media_set?set=a.1541265776135829.1073741831.100007572630736&type=1&pnref=story

 

Cet article est en mémoire de mon grand-père René

qui a été honoré d'un prix de violoniste au Conservatoire de Musique d'Amiens

et dont le violon fut détruit

dans les bombardements nazis de 1940 sur Amiens.

Je n'ai jamais entendu mon grand-père jouer du violon....

Pensée à tous ces enfants qui diront plus tard :

"mon grand-père, ma grand-mère était musicien (ne) en 2015,

mais je ne l'ai jamais entendu jouer de la musique depuis."

 

Nomdézeu !

 

Partager cet article

Published by nomdezeu
commenter cet article