Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 22:35

Le prix à payer de la célébrité

 

tiodave mai 08 sourireDins ch’Vimeu

 

Il étoait midi pi j’o été à ch’moète-marqué d’Oèsemont pour acater un jocquot pi du formache pour mi mier. Ch’est min tiot ninnin quind j’viens euvrer dins ch’Vimeu pour eune achuchon ed musique picarde. Parsonne m’connoait pèr ichi seuf des gins heut-plachés de l’tchulture picarde mais èj n’in diro pas pusse.

 

El file del filière


J’étoais dins l’file de l’filière à l’tchaisse quind un honme drière i m’dit : « Os êtes ed Nors obin d’Talmars, nan ? Os êtes picardisant ? Tiodave, os êtes Tiodave ! »

Mi seurprins = « Sié, que je li dit, os s’connaissons pétète ? »

Min gin = « Ben, j’o foais eune balade avuc vous eute à Talmars avuc un biniou ! Pi j’o vu qu’os avoez foait eune balade el smainne passiée à Le Hamel ! Ch’est fin bien quoé qu’os faisoez ! Continuez… »

Os ons dvisé de ch’picard, ed chés fiètes picardes pi j’o poéyé mes acats. Un boin adé pi in rintrant dins m’carette, je m’sus aperchu que j’savoais meume point ch’nom ed min fan du Vimeu !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 19:25

http://farm8.staticflickr.com/7216/7149075717_cd311c3347.jpgIl étoait lo, ch’Lafleur !

El darinne série picarde à lMontée d’Rire, ch’étoait avuc Joël Dufresne pi ses fresnettes. Chés gins is venoètent d’Albert, ed Louvencourt, ed Sint Léger, ed Raincheval, d’Anmiens... Qu’il éroait-ti contint no Lafleur qu’il o vnu in 2003. Je l’o sintu coèr lo…

 

Chés camps à Dassin in picard

N’in rire à fafoé avuc el terduirie in picard ed « Les Champs-Elysées » de Dassin. Des bièles canchons dont cheules ed Duo Ebene qui nous ont parlé de cette France-là.

 

Ch’cirque Barnum

C’est un rétoèr à n’in braire ed rire qu’os o ieu avuc Joël. Chés « Kartoffen », eune grinde famile de ch’ cirque Barnum avec el fème à barbe, Hertchule pi Avinche pi ch’fameu yon Titus ! Pi avuc el castrolomie, os ons apprins que gramint d’erchettes picardes étoètent vnu d’Barnum !

 

Traduction en français   avec deux vidéos !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 02:26

Poutres-porcherie.jpgDes racines qui remontent

 

Chés matériaux d’Harponville

Des sablières pour rimplacher l’seule, ales sont lo ! J’y o rapinsé avuc l’porqu’rie adou qu’ème grind-mère ale montoait dsur des poutres pour raforrer chés coéchons.

Des briques pour ch’solin, ales sont edpus 20 ans dins chl’hangar !

Des portes, des farnètes, ales sont lo …

 

Du torchis d’Harponville

Il falloait un coeup d’carette pour baler chés verres, pi aladon foaire ch’tour de ch’village…

J’torne dins l’Rue du Puits pi quoé que j’voés ….des dizaines de bérouète ed torchis à moutrémonne ! Eune pognée d’main à Vincent, qu’il avoait des vieus à canger d’pature pi un bé à Hélène, s’fème. « Del terre, os povez n’in prinde ! Os alloèmes l’mette à chés débarras !»  

Hélène pi Vincent, ch’est eune vièle rachinne familiale d’Harponville.

 

Hélène, l’cacheuse d’histoère

http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/269024_2224564058047_1366123290_2614388_2669841_n.jpgAle o des trésors dins s’moéson ! Un pichet « Roger Toutencourt », un thermomète dech boucher d’Acheux, des cartes postales ed chés rues d’Harponville. Pi un trésor incroéyabe du 18 ème sièque qu’ale doét m’foère vir ! Hélène, ch’est eune Indiana Jones harponvilloise !  

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 22:25

Ces dames sans qui nous ne serions rien …

 

Ch’safran du Vimeu

Marie-Kerouak.jpgTertous connoait achteure l’Amiral Kerouak. Mais il o bieu avoèr des frégates, des cuirassiers, pi toute. Il seroait tout moneu sins sin safran. Marie, l’factrice du Vimeu, ch’est eune fème incroéyabe ed forche pi d’courage. Avuc sin grind fiu, ch’Nard, qui monte sin quad sur el tabe del tchuisine pour el réparer !  Avuc sin Amiral qui tchait dech guernier pasqu’il o oblié qu’il avoait ertiré l’montée ! Hérusemint, ale o sin fiu, Mario, affligé d’corps mais point d’tchoeur qui li foait grammint d’mamours…

 

Hayette Sororité

ManmanEme mère ale o vu d’toute avuc mi, mais i feut qu’ale diche toudis sin mot. Ch’étoait eune cintrale atomique à ale tout seule durint dus jours. Feut dire qu’ale l’o vétchu pusse ed 30 ans ichi à moute chés vaques pi zé raforrer. Jasmine à acouter chés consèls d’Eric pour ch’torchis, Jasmine à atcheuillir chés gins avuc un café, Jasmine à ringer, lavurer pi coèr…

 

 

 

Marie OdileMariodile, matante, ale étoait lo à débarrasser, à réchuer, à ringer. Sin métier, ch’est aiude ed ménage. Ale est toudis lo sins rien dire mais eune fème inforchée d’courage pi d’invie d’aidier.

 

 

 

 

 

 

Madame Saint Maurice

Y falloait qu’ale seuche lo ! Djano il o du ratourner à Anmiens pour aller l’quère. Aurélie, eune grinde gardineuse ed Sint Meurice, ale voloait vir el fameuse cinse à Tiodave. Ale étoait lo pour el série picarde.

 

 Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 21:33

Un foyer culturel

 

Ces gens de la Culture

 

http://farm9.staticflickr.com/8157/6983475666_0d244ec5c9_b.jpgCh’est un fameu canteu dech wartier Sint Meurice d’Anmiens qu’il étoait lo tout l’journée. Djano, il o foait gramint d’ouvrage. Ch’étoait un inforché capabe de donner des coeups d’masse dins ch’ mur in torchis à foaire fonde el moéson !

 

 

 


 

Ch’Cinte Léo Lagrange d’Anmiens, il étoait itou lo ! Mélanie, dirigeuse in esgond ale étoait grimouche avuc ch’tan ed pleuves qui s’annonchoait pour sanmedi. Mais chés euvrages à l’Ferme Grébénote, cha li o donné un coeup d’cachoère. Avuc sin homme pi ses 2 éfants is sont vnus.

http://farm8.staticflickr.com/7053/7129570703_ba24edbf25_b.jpgSin grind fiu il o meume foait un erportage photo = ch’tracteur Eicher, l’porte inter l’étchurie pi l’cambe, el bassine pour foaire el vaisselle dsur ch’poêle.

 

Ch’est un luthier ed Bourgogne, ed Quiérache, à vous d’vir… Sam, il étoait ch’moète d’euvrage long del jornée. Os ons défini l’soérée avuc sa muse à brassi pi èse épinette.

 

Pour vous foaire vir des langues ed vaques, des dytiques, Tom DSG il étoait lo. Eune fameuse gin rédeu d’verdure pi un canteu à démucher.

 

Os l’appelle achteure Henry Jay… Ch’bouquinisse del rue Sint Leu. El pus tchiotte librairie ed Picardie ! Il o canté des canchons à li in inglais mais si os allez l’vir, il éro toudis un viu live in picard à vous vinde.

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 19:46

Ralleumer le feu du picard

 

Un honneur harponvillois

Pour eune grinde journée d’euvrage à Harponville, ch’preume à m’atcheuillir, ch’étoait point ch’maire obin ch’tchuré de ch’village, mais un jonne in quad, un boin fiu d’Harponville qui m’foait l’honneur d’ête lo. Il avoait tchitté ses musiques hard-core pour vive avuc nous-eutes un grind momint picard.

 

Burin pi martieu

http://farm9.staticflickr.com/8164/6982958574_1d168ce68f_b.jpg

Défoaire ch’crépi à coeup d’burin pi d’martieu avuc Djano, Chico, Sam, Dimitri, Thomas.

Avuc l’arrivée de l’Amiral Kerouak, Marie pi leu fiu, ch’béton edvant ch’solin is nous o démuché des surprinses qu’os aiment point. Mais Eric, un espécialisse du torchis, est arrivé pour nous rassurer. Erfoaire ch’solin, canger l’seule pi ch’est rétampi pour 100 ans.

 

 

 

Des freumions

http://farm8.staticflickr.com/7213/6982979454_91541b3576_z.jpgCh’étoait eune freumière !

Adou qu’o met chés pannes ? – T’os eune soé ? – J’erfoai-ti du café ? – T’os eune bèrouète ?

Des milliasses de tchestions qui m’ont m’dmindé chés gins qui voloètent m’aidier.

Au mitant d’apreu-none, ch’étoait pusse ed tchinze gins qui étoètent lo dins l’cour del cinse.

 

 

 

 

 

 

No soérée picarde

http://farm8.staticflickr.com/7176/6982990780_2872b21da9.jpgDu pâté, del soupe, des cornichons, del bière, du vin, du chide pi des amisses avuc eune caleur à foaire invier d’jalousté ch’poêle qui voloait nous récauffer.

Des rires, des histoères pi des canchons espéciales pour mi…Des canchons in inglais pi évidemmint « Ch’est des boins fius » à canter tertous insanne.

 

Bet’Rave ed Chuque 2012

Dins eune ed chés canchons espéciales pour mi, is m’ont traité ed Poulidor ! A foait dus foés que j’sus esgond à chés Lafleurs de Chuque. Mais l’Ordre del Bet’Rave A Chuque (l’O’BRAC) is m’o distindjé d’un dipleume ed Bet’Rave A Chuque pi sin trophée, eune trouelle inbrenné d’torchis pi d’chaux.

 

Eune quemada picarde

Eune quemada, eune brulure in espagnol, ch’est eune cérémonie adou qu’os boét del goutte inflambée pour décaniller chés adjets pi avoèr leu aiude. Ch’preume coeup dins l’moéson, os ons prins des viux verres mais is ont clatché avec ch’fu qui avoait eddins pi l’goutte inflambée ale couloait dins ch’platieu in inox. Ch’tchoeur à Djano, il o foait qu’un tour : Os vons moérir ! Pi os ons prins ch’platieu, d’eutes verres pi os ons été au mitan del cour. Tertous in cherque avuc el coeudron d’goutte inflambée au mitan, Bran il o seurvi des verres ed goutte coeude à tertous. Ch’resse ed goutte inflambée il l’o répindu dins l’cour. A fsoait des bièles flammes bleuses.

 

Eune date proleptique dech futur calindrier picard !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 18:04

J’ai fait un nouveau rêve

 

Ch’pardouf  #3

 

Os intind grammint sons d’cloque avuc chés persidintielles à voter. Lo, ch’étoait du son, du pardouf d’achteure qu’os ons intindu à Moéson del Tchulture d’Anmiens el 21 d’avri 2012.

Chés élèves del classe dalectrocaustique de ch’conservatoère is feusoètent leu festival avuc l’achuchon -19 db.

 

Eune gin fameuse, Léandre

 

Si os étoètes lo, os l’avoez vu 5 foés ! Léande avuc sin violoncelle, Léande à sin manicraque pi coèr, pi coèr…

Chés cabotans is étoètent étou lo. Katerini Antonakaki nous o foait un bieu gardin.

Qué bonheur d’intinde des cants roumains avuc Greta !

 

Du picard à la MCA d’Amiens !

 

O dit souvint qu’y o des reuves qui s’foètent janmoés… Mi, j'o foait un nouvieu reuve, min New Dream, je l’o vétchu hier. Sam à l’doudounette pi à l’muse à brassi, Tim à l’wywernn, Thomas pour chés danses. Ch’étoait un bieu momint ! Por vous dire, je n’étoais émotionné pi j’in ai brais. Sié Tiodave i brait à msure…

 

 


 

 

 

 

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 19:29

Vive les faluchards !

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/06/Faluche_sq.gifCantelirie à ch’wartier Sint Leu

Judi 19 d’avri, y avoait eune cantelirie à ch’Maeva Bar dins l’rue Sint Leu. Leurint, ch’ patron i nos avoait prévenu « Y feut qu’o soéyète lo ! ». O l’connoait ch’Leurint… si y dit cho, os n'avoez qu’à suire sinan ch’est des coeups d’cachoère !!! Os arrivons à 9 eures du soèr avuc min achuchonné d’Sam. Os ons foait dus canteliries dont Roxanne ed Poliche.

 

Faluchard, eune espèce in dinger

Dans chés énées 90 à Anmiens, os rincontoèmes des faluches dins tous chés rues. Cheux ed Socio, ed Lettes, ed Droét, ed Métçinne, ed Farmarçrie…

L’cantelirie ale étoait ahansée par chés carabins d’scienche. Eune seule faluche apercevabe dins tous chés joènes qui étoètent lo !

 

Règues d’un faluchard èslon chés souvenanches à Tiodave

Vlo mes souvenanches ed règues mais ales ont pétète cangé edpus !

 

Edvint l’faluche =

Esquélette = si chés gambes ales sont ouvertes, ch’est un hétérosexuel / si chés gambes sont croésées, ch’est un homosexuel.

Etoèle edvint l’faluche = Ennée réussite

 

Dsur l’faluche =

Os treuverez un ruban bicolore pour dire el fatchulté adou qu’il est ch’carabin.

Chés poéyis qu’il o visité, ses loésirs à li

 

Drière l’faluche = Chu avuc quouo il o foait sin baptème. (Souvint un bouchon ed champagne)  

 

Ch’potager = Eddins l’faluche, y o l’vie secsuelle de ch’ carabin.

Eune carotte por « el cose »

Un porion por un birouléquage

Un navieu por un intchulage

Eune betterave por eune mutoélèquerie

SOIN  A TI !!! Si os ravisez ch’potager d’un carabin sins qui vous os donné l’droét, os devoez vos appériez avuc li !

 

Un faluchard dins chés rues

Un carabin avuc s’faluche dsur s’tiète doét chucher ed l’alcool. Si i vut boère un café, un jus d'orange obin eune limonate, i doét s’défuler !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 22:57

ça bourdonne !

 

http://www.jardinsdenoe.org/bibliotheque/Newsletter/images/Lettre%20info%2027%20-%20septembre%202011/La%20ruche%20qui%20dit%20oui.jpgEune catoère à Harponville

Quind os arrivoètes jusse apreu avoèr torner à l’Hayette, y avoait déjo eune pincarte: « El catoère qui dit sié, ch’est tout drot ! » Chés és is étoètent fin aimabes ed nous amoutrer ch’ecmin ! Os trécope ch’grébénote pi nous vlo in heut de ch’village. Vingt diapes, ch’parquinge del salle des fiètes il est plein pi l’cour del école étou ! On rinte dins l’salle pi lo quasimint conme eune rinconte ed cabale persidincièle, du monne, du monne !

 

Un moète-marqué à Harponville

Os avoez connu seurmint dins nos villages, ch’comminal qui passoait avuc sin barou pour raforer chés gins. Miu qu’eune AMAP qu’ale vind des lédjeumes, os eurez d’toute à l’catoère qui dit sié ! Des lédjeumes, du miel (ch’est eune catoère quind meume), des chuques, des jocquots, des poulets pi des canèrds dodutlés à tchuire dins vo four, des pichons, edz équerviches, du chide, del bière pi meume des conserves ! Un moète-marqué que j’vo dit !

 

Tchulmadjet  @ Harponville

Miu èque Tchulmadjet obin Guerlojerie, ch’est eune rinconte ed pusse ed 60 gins amiteuses, ed voésins, d’amisses pi d’accointanches. « A vo ti ? – Ch’tchot, il o grindi ! – Alors, t’os acaté eune neuvèle carette ? ». Un liu pour dviser, berdler, prinde des neuvèles pi rincontrer des gins in pusse d’acater des boènes coses à s’pourléquer vos lippes. Eune rassouvenanche ed chés martchés d’antan !

 

Vive chés mouques à mié qui dittent sié !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 20:50

A ch’pied du mur…

 

Os étoèmes troés de l'Hayette à nétier edvint l’moéson. Des pots d’fleurs in terre tchuite, in plastique…

Y avoait meume un viu pot à fu qui seurvoait à mette quate pinsées pi dus soucis. Un bac à carbon muché drière quèques bidons. Pi lo, des pots d’fleurs in polystyrène !!!

 

Du vint d’amont

http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc7/295794_1976202081330_1131446513_31710120_4929906_n.jpgAvuc eune froédure ed vint qui y avoait innhui, tout marin il euroait tchitter ahotcher sin caban à l’patère. Mais ch’est avuc un vint d’amont à rinverser un flobart que chl’Amiral Kerouak , commindant des forces navales du Vimeu, il o imbartché tertoute s’famile pour eune espédition in Corbioés ! Sins compas, à trécoper des poéyis inconnus d’li, à prinde des cmins d’hayures meurdrissoèrs, il étoait vnu m’incorager !!!

 

Prinde un ris

Ch’est l’preume foés que j’vouos l’Amiral prinde un ris avuc l’timpète ed rapinsemint picard qui seuffloait dins ses boyeus d’chervelle in erbéyant chés granges in torchis. L’moéson, ch’étoait l’abordage pi des injures à foaire rouchir ch’Capitaine Hadock in ravisant l’grindeur de chl’hangar. Mario, sin fiu, il étoait fin héru d’vir tout o. Pi Marie ale m’o foait un grind plaisi à barrer.

 

Eune tonne ed peumes pi un pressoèr

Sié, i m’o dit qui viendro à l’fin du moés d’avri pour m’aidier. Mais i feut du chide ! Ch’est quasimint eune tonne ed peumes pi un pressoèr qui m’faro pour atcheuillir conme i feut eune si grinde parsonne del tchulture picarde ! Mais cha s'ro du bonheur à n'ête fier, conme un picard !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article