Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 22:49

Eune fiète picarde

 

http://farm3.static.flickr.com/2011/5809014074_7238ea7a88_z.jpgCh’maire il o dit oui

Ch’étoait à l’ducasse d’Harponville el 20 moé 2013…. 

Mi = Avuc ch’Corbieu, os ons invie d’foère el FIETE ED LA MUSIQUE el 21 juin à Grébénote.

Monsieu Renaud (ch’maire)  = Bié sur, pas d’problème. Os mettrons des barrières dins chés rues pour ralintir chés carettes.

 

Ch’café Rachelle

Ch’café Rachelle, ch’étoait un café pi itou, dins l’cour, un baraquemint in salle de bal. A ch’timps des yéyé pi de ch’Rock n Roll, chés joènes is tréseutoètent grammint dsur ch’plantcher viu, moési pi vermolu. Ch’mari Rachelle, il étoait lo !  Pindant ch’bal pi l’soérée, une planque berzillée, ch’marie Rachelle i mettoait eune neuvèle planque pi des cleus avuc un coeup d’martieu. Pi ch’étoait erparti !

Ch’café freumé,  conme Olga qu’ale ressoait à l’étchurie,  ch’Frisé pi s’fème Chantal, is sont habités dins ch’bal.

 

15 jours edvint l’FETE DE LA MUSIQUE 2013

Hier, j’o été foaire quèques acats à Acheux. J’voés chés cadoreux mon ch’Frisé. Is l’connoèssent, ch’est eune simpe visite (in à part mi).

Innhui, j’ai foait tertoutes chés boètes às lettes de ch’village avuc mes réclamouques.pour le 21 juin.

A apreu-none, j’apprinds l’neuvèle ! Ch’Frisé, il est mort !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 20:06

Mais os sonmes crapés !...

 

Un blanc burieu

A défeut d’avoir un tableu blanc conme chés maristers, ch’Corbieu i m’o avertit dins l’esmanne que j’avoais achteure un blanc burieu in lait d'caux.

 

http://farm8.staticflickr.com/7417/8926587069_9378889d0b_o.jpg

 

Pi vlo, j’o décoeuvert un diabe dépindu au dsur d’un coeudron à l’ecminée rafraiquie pi chaulée. I vo-ti tchère eddins ? A sro du diabe boli !

 

http://farm8.staticflickr.com/7301/8927417152_1ea8a01779.jpg

 

El tchuisine à tapisserie infunquée

 

Avint, …

http://farm4.staticflickr.com/3690/8926815025_10810f01e3.jpg

 

Pindint,...

http://farm8.staticflickr.com/7410/8927444396_4f849a0e52.jpg

 

Ch’Corbieu à ch’ pipasso

 

http://farm9.staticflickr.com/8407/8927460918_9cf9f98d2c.jpg

Atelier de Corwynn

 

Apreu,...

 

http://farm8.staticflickr.com/7320/8927122255_eaf8ec4d44.jpg

 

Ch’globe pi ch’four

 

http://farm3.staticflickr.com/2866/8926889617_aafd708c37.jpgCh’globe i date d’avril 1914. Ch’est un nid d’amour adon qu’os posoèmes chés bagues d’fiançailles, eune foés marié. Ch’four à pain il est raneuvi. Et dire qu’eune catte ale ont foait ses tchots edsur (dins ch'mantieu) . Y n’o troés qui wignent à msure. Sins préavis, diminche apreu-none, os ons vu el catte déménager ses éfants à l’grange de ch’gardin ! Y o un logemint d'libe achteure pardsur ch’four à pain ! Avisse à chés amateurs !


 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 23:26

Ch’est l’fiète à mes voésins….

 

http://www.poitiers.fr/i14548_image.jpgDes voésins à 1 tchilomète

Efant, j’restoais avuc mes parints amon el ferme avuc troés grinds tillés pardue dins chés camps. Min preume voésin, à 1 tchilomète d’à long , ch’étoait chl’épicier qui fsoait ch’tour de chés poéyis avuc sin barou carqué ed toute seurtes ed coses. Y avoait itou ch’père Boulain qui fsoait sin gardin à l’ermise Agathange, près de no moéson pi qui vnoait acater des us. In dvisant, o inrouloait chaque eu dins du papieu jornal pi o zé mettoait dins sin pénier.

 

Chés voésins d’min preumier logemint

Eune grinde pièche avuc un clinquetoque, un tchoin d’tchuisine , un placard pi chés barous de ch’tri postal qui passent el long del nuit edvint vos farnètes, ch’étoait min prumier logemint à mi dins ch’wartier Sint-Acheul à Anmiens. Ch’voésin d’in bos, ch’étoait une gin ed la Légion qu’il étoait rédeu ed canaris, ed coulons, d’inséparabes. El voésinne d’in heut, un coeup, ale o volu ermette de l’motchètte neuve. Eune planque de ch’plantcher décleuée, pi vlo qu’ale o décovert des drogues indsous ! Del coke…point à boère mais del pourète à rnifler !

 

Chés voésins d’Anmiens-Nord

Coèr pour quèques moés, j’sus dins un casernemint mon Anmiens-Nord. J’o toudis souvenanche de ch’ « boum » intindu à ch’plafond. Dus jors pus tèrd, o déchindoait min voésin ed par heut dins sin luzet. Un moés pus tèrd, j’intindoais des « Oh oui ! » ed chés cabrioles ed chés dus nouvieus joènes locataires. Qué plaisi d’ouvrir s’porte un diminche matan pi d’vir un so d’bannanes à ch’pied. Vo voésinne d’edvant, ale avo été à l’fin de ch’martché du Colvert pi ale avouot récoué des lédjeumes pi des fruits qui alloètent  daller à chés poubelles.

 

A défeut d’fiète avuc mes voésins d'achteure, vlo eune ducasse à mes voésins à mi!

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 18:18

Des sougates volantes...

 

http://ufologie.patrickgross.org/press2/pics/lenouveaunordmaritime9sept1954.gifY o soéssante énées...

C'étoait in 1954. Dus manchons qui vnoètent d'Acheux trécopent Harponville. A l'seurtie de ch'village, is voètent dins chés camps eune drole d'ingin : une seurte ed gate rinvirsée ed 10 mètes ed diamète qui vo s'involer dins chés ciux edvint leus yux ébeudis.

 

25 mai 2013

Il étoait quasimint minuit. El neuvèle ale tchait dsur Tchulmadjet ! 5 lumions rouches qui voltent dins chés ciux jusse au-dsur ed l'Abbie d'Clairfaye. Des gins dHarponville pi d'Acheux, is les ont vu ! El lindemin, à chonq eures d'ermontée, un estraterresse tout in blanc marchoait drière chés haies à Harponville !

 

Is n'ont point parlé à l'télé !

Nan, chés gazettes is n'ont point dit un mot de l'affoaire-lo.... A coeuse que chés lumions rouches, ch'étoait des linternes du Japon d'une fiète à l'Abbie ed Clairfaye. Pi ch'gin in blanc, ch'étoait Vincent qui vnoait vir ses catoères drière chés haies... Prochain rindez-vous à Harponville avuc ET in 2073 ou 2074 !

 

 Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 19:29

DSCF7579.JPG

Quind chés gins pinstent à vous eutes...

 

Un tortuwarak à Grébénote !

Apreu un hiver ed Sybirre qu'os ons ieu, Sam ch'Corbieu il o rattaqué ch'torchis d'el moéson.

Inforché qu'il est !

Quand il est pos dins ch'gardin, il est à foaire un pipasso obin eune muse à brassi.

Quind il est pos à foaire ch'burieu à Tiodave dins l'moéson, il est déhors à foaire du torchis !

Ch'est un tortuwarak qu'il o plinté innhui quasimint un chint ed pyids ed Soéssons, à couté d'un séhu, à couté d'un casernemint às peumetères, dins eune vièle auge às coéchons. Pimp Min Gardin, cha vo péter !

 

DSCF7580.JPGEl  Plote, ale o l'tchoeur dins s'main.

Dins no boète às lettes à Grébénote, j'o ieu eune bièle surprinse. I n'o quèques jors, j'o foait un appel dsur  Tchulmadjet pour avoèr des neuvèles ed chés esports picards pour el Pincarte Grébénote. Pi vlo ti point que j'o erchu l'arméno ed 2013 ed chés jueux ed Plote à l'Main ! Allez vir leu chite intarnet pi allez zé vir dins chés concours !

J'attinds toudis des neuvèles ed chés eutes esports picards...

 

Pinsées pi souvenanches

DSCF7583Un viu sieu avuc un abe à rpiquer pi vlo ti point qu'y o des pinsées alintour, ed d'où qu'ales vienntent? Je n'sais point... Seurmint ed tertous chés gins qui pinstent pi qui rapinstent à Grébénote.

DSCF7585.JPG

Pi coèr eune infnouillée ed myosotis dins no gardin.... Ch'surpitchet à ch'myosotis, ch'est  "Ayez souvenanche de mi"

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 22:43

Compte rond pi cotron…

 

http://www.lexpress.fr/medias/1753/897925_.jpgPoayer chés dettes à Cro-Magnon…

Maginez un peu un huissier qui buque  à vo porte.

« Bonjour, os nous devez dus mammouths pi troés aurochs ! »

« Ed quoé ! A quièche ? »

« Ben, vo rararatayon il o acaté 10 bifaces pi 5 grattoèrs in cailleu bisse pi il n’o jamoés poayé à Mossieu Cro-Magnon, y n’o pus d' 220 sièques ! »

 

22 000 énées pus tèrd…

Vlo ti point qu’eune paure femme joqueuse pi d’sins état doét pusse ed 2000 uros à Pole Emploé (Vir ichi). O li perpose ed rimbourser 1 chintime per moés pindant 22 000 ans !

 

Chés honmes in cotron d’Ecoche

Il paroait qui feut qu’chés honmes is portent des kilts sins canesson. Ch’est miux pour avoèr del boène séminche pi avoèr grammint d’éfants. (Vir ichi)

Bin, ch’mari à no paure joqueuse, j’espère qu’il o un kilt parce qu’i n’in farot des éfants, des tchots-éfants, des tichots-éfants pi coèr pi coèr avint d'poayer, dins 22 000 ans, ch’darin chintime !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans Revue de presse
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 18:58

Seuchez gadrus !

 

http://www.lunion.presse.fr/media/imagecache/article-taille-normale/pqr_photo/2008/12/30/0000230007-0.jpgJe ne l’connoaissais point.

Est toudis dru ed rinde hommage à eune gin qu’o connoait point.

El perzindinte de l’achuchonAster International , Marie-Lise Semblat, vient ed défuncter dins un acsidint ed carette.

Un autobus qui roule bel et rade conte une carète avuc no perzidinte… dsur eune route d’Haiti !

Ch’est ch’formidabe blanc-bonnet à Jean-Pierre Semblat.Voir article 2008

 

Tertous gadrus

Quièche qui n’connoait point Jean-Pierre Semblat ?!

I rind tertous gadrus avuc ch’picard dins l’Vermindoés.

Os avez pu l’vir dins chés rues d’Sint-Quintin à brayer pi conter.

Ch’est eune gin incroéyabe pi d’exception dins no tchulture pi parlage picards.


Putôt èque des écrivures pi des diries, allez vir  =


Tertous Gadrus


 Chés Picards

 

 

Ch’Chertificat d’Etudes Picards

Ch’est un dipleume picard. Edpus pusse de 10 ans, os povez passier vo chertificat avuc l’Ecole Perluète ed Trefcon dins l’Aisne.

Je l’o passié in 2011.

 

J’o eune grinde pinsée fin amiteuse pi ed tchoeur pour no recteur ed l’Académie ed Thiérache !


Vingt dius ! Que j’sus triste !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans Revue de presse
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 20:53

Ete del famille de ch' Nord d’Anmiens

 

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2012/08/amiens-nord-emeutes.jpgEl Moéson du Nautilus

Os sonmes avint l’an 2000. Et vlo ti point que je m’in vo habiter in plein mitan d’Amiens-Nord.

L’Opac m’ perpose un casernemint à couté ed Fafet- Brossolette (un wartier caud d’Anmiens)

« Os êtes-ti asseuré ed vouloèr habiter lo ? »

« Ben, sié ! qué problème ? »

« Ben, chés caterlangues is ditent èque ch’est pon un wartier pour des boènes gins. »

 

Vlo 15 énnées èque j’habite lo ! J’doés ête « eune maouaise gins » ?

 

Min surpitchet picard

Min surnom, j’y avoais gramint rapinsé. Ch’étoait Daoud, min tchot nom. Je l’avoais décidié pi chertifié ! Pi vlo ti point qu’un matchté d’brin d’bros d’loque d’amisse ed Yannick del’rue Brosselette à Anmiens,  i m’houppe à coeup ed « Tiodave ».

J’o du m' débatte mais rien à foaire, ch’étoait « Tiodave » min surpitchet qu’il étoait achteure !

 

J’sus cousin !

Au jour d’inhui, j’o été dsur l’plache du Colvert pour foaire quèques acats. Quind j’erviens à m’carette, y n’o un joène à castchète qu’il est adossé dsur.

Ej li dis « Pardon… »

Ch’joène = « Désolé, mon cousin ! »

Un « cousin » in Magrébie, ch’est la famille ! Os povez ête « cousin » si os êtes amisses obin voésins ! Ch’est un mot fort amiteux !

J’sus fin héru d’ête « cousin » !

 

Vive les septentrio-samarobriviens !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 23:30

http://grebenote.com/cinse/wp-content/uploads/2011/10/3-oct-2011-135.jpgRdv à "Routerie" à Albert pour un changement de plaquettes de frein.

Il est 11h quand j'arrive au centre auto.


Tiodave = Bon, je reviens dans une heure, ca ira?

Le technicien = Non, ne bougez pas, dans 1/2 heure, c'est fait !

 

Tour du magasin, pause café et lecture des Auto Plus de l'année 2011...

Le technicien qui revient à 11h45 = Désolé, mais ca va être plus long que prévu. Votre voiture est sur le plateau. Vous pouvez revenir à 14h?

OK...

 

Descente dans les rues d'Albert vers le centre-ville.

L'Office de Tourisme est ouvert...

Tiodave = Bonjour, je suis guide indépendant en patrimoine picard dans le Pays du Coquelicot. Quelles démarches dois-je faire pour être inscrit comme guide sur votre site internet?

L'agent d'accueil = Vous êtes inscrit au "Somme Battlefields'Partner"?

Tiodave = Non, je fais des visites de village picard. Vous ne faites pas de visites sur la culture picarde.

L'agent d'accueil = Désolé, mais les guides référencés font des visites sur le Circuit du Souvenir et la guerre 14/18.

 

Bon, dans le Pays du Coquelicot, la visite guidée de villages picards épargnés par la Grande Guerre, ce n’est pas pour tout de suite ! A croire que le patrimoine picard de ces villages n’existe pas !

 

Je vais faire un tour à la Basilique d’Albert.

Et là un bien vieillant homme me demande de lui lire un ex-voto qu’il a du mal à lire. Je fais preuve de mes bons yeux et en rien de temps, me voilà à écouter ce gentil monsieur qui me traduit du latin au français toutes les sentences inscrites sur les murs de la basilique ! Une pure fantaisie touristique d’une demi-heure que j’ai bien apprécié. Qui-est-ce ? Je ne sais pas. Nous nous sommes quittés par un « Au revoir, monsieur ! » au pied des marches de la basilique.

 

 

Encore une heure à perdre avant de récupérer ma voiture.

Un passage au café en haut de la rue Birmingham pour boire une bière.

Là, je m’installe à côté d’une lycéenne en pleine réécriture de son brouillon de dissertation du cours d’Histoire sur la copie définitive. Une honorable retraitée s’installe à côté d’elle.

« Puis-je vous emprunter un stylo, juste un bic, pour faire mes jeux de loto ? »

« Oui, tenez ! »

 

Un quart d’heure plus tard,

La lycéenne = Je dois retourner en cours. Je peux récupérer mon stylo ?

La retraitée = Bien sur, mademoiselle, voila ! Vous avez l’air d’avoir beaucoup de travail. 

La lycéenne = Ben oui, faut travailler pour avoir un métier ! Pis je suis jeune ! Je suis la relève !

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans J'étais là
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 19:27

De l’ergint pour ch’parlage picard ?

 

Fondation-de-picardie.jpgUn héritage bien picard

Madame Geneviève Duvivier, décédée à 95 ans mardi dernier à son domicile de Neuilly (92), a légué l’ensemble de ses biens d’une valeur d’5 millions d’euros à la « Fondation Picardie ».

Sans héritier et à la tête d’une fortune constituée de l’ensemble des immeubles situés rue de Picardie à Paris et d’actions au sein de Tereos, groupe sucrier basé à Origny-Sainte-Benoite dans l’Aisne, Madame Duvivier était très attachée à la Picardie car elle est né et a vécu à Abbeville.

Son grand-père Ferdinand Say était propriétaire de la sucrerie « Béghin-Say » d’Abbeville.

Et jusqu’en 1954, le 1er avril à la Sainte Candie, Geneviève Duvivier était très fière de faire la donation au nom de Béghin-Say, de 100 livres de langue, culture et histoire de Picardie parus dans l’année, à la Société des Antiquaires de Picardie. Le fonds « Say-Madame Duvivier » accueille aujourd’hui plus de 5000 ouvrages.

 

La Fondation de Picardie

Après l’ouverture du testament, Maître Quiterie de Tonnelieu a évidemment engagé les procédures pour contacter la Fondation Picardie. Et là, surprise, impossible de trouver une adresse pour les contacter. Après des démarches auprès de la Préfecture de la Somme, le Conseil Régional de Picardie et la Fondation de France, aucune Fondation Picardie, ou de Picardie, n’existe officiellement !!

 

Madame Quiterie de Tonnelieu fait alors des recherches sur internet et découvre la « Picardy Foundation » aux Etats-Unis. Cette fondation fondée par madame Picardy Smith lance des programmes éducatifs contre le diabète et les aliments trop sucrés auprès des enfants !!

 

Une question juridique très complexe

« Si je m’en tiens à la dénomination utilisée par Madame Duvivier pour désigner son héritier, quelque soit la langue, je dois faire le legs à la Picardy Foundation. » nous dit Madame de Tonnelieu. « Mais connaissant la vie de ma cliente, actionnaire d’un groupe sucrier et très attachée à la Picardie, une question juridique très complexe s’engage. »


Une fondation peut se créer après la mort du donateur en Angleterre ou dans d’autres pays européens. En France, le légataire doit exister avant le décès du donateur.

« Je suis très surprise qu’il n’existe pas une Fondation de Picardie et il devient urgent d’en créer une ! D’autant plus, qu’avec une décision dérogatoire de la Cour de Justice Européenne, cet héritage de Madame Duvivier pourrait revenir rétroactivement à une Fondation de Picardie, basée en Picardie. »

 

Si cette fortune part aux Etats-Unis, il restera au moins une chanson souvenir « Chez Madame Duvivier » pour ceux attachés comme Geneviève à la Picardie….

 

Nomdézeu !

Repost 0
Published by nomdezeu - dans A venir
commenter cet article