Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 18:20

 

Is ont pinturé pour nous ramintuver...

 

Pinturer ch'mur de l' Briqueterie

 

Fresque 14-18 BriqueterieCommindée pèr chés Robins edz Arts, l'achuchon ed chés carabins d'arts d'Anmiens, y o achteure une fresque fin émeuvante pi aladon bel et bieuse dsur ch'pignon d'el Briqueterie. Ch'est chés « muche-misère » (cache-misère) qu'is ont foait chl'euvrage-lo. Cmint que je l'sais ? Camille, un dessineu grapheu de ch'collectif « Cache-misère », il est un fiu ed picardisant d'Achteure !

 

El pinture décrivée

 

Description de la fresque en picard - la traduction en français est ci-dessous.

 

Un joène qui foait eune pissiate dins un casque d'uhlan avuc eune bayonnette à l'chinture

Dins sin dous, un char... Chés preumiers chars d'assaut is étoètent à Flers pindant l'bataille ed la Sonme in sectimbe 1916.

Pèr au-dsus, eune djeule démazinguée...

Chés fèmes, dins chés fabriques, ales étoètent lo à foère chés bombes, chés obus, chés grenades...

Ch'tortillard, il o amené chés munitions dsur ch'front.

Chés villes conme Anmiens, ales ont erchu des bombardemints.

Un single clotcher in brique raminteuve tertous chés villages, chés poéyis démazingués

Eune brongne, eune fidjure d'un soldat épaveudé avec des yux conme des sougattes... Mais béyez bien... Y o eune balle qui trécope ces boyeux d'chervelle ! El balle ale est jusse in dsous de ch' clotcher.

Chés tirailleux, chés zouaves, chés chinoés, chés « bananias », paures gins ed chés colonies qu'is étoètent lo à s'batte sins rin comprinde à quoé qui s'passoait...

Pi à ch'gron de chl'escayer, des fils ed barbelés pi des mahons in souvenanche...

 

Merchi gramint de vous raminteuver avuc vos arts d'achteure !

Os êtes eune jonnesse formidape !

 

Description de la fresque

 

Une fraîche recrue pisse dans un casque de boche, baïonnette à la ceinture.

En son dos, un char... Les premiers chars furent lancés à Flers pendant la Bataille de la Somme en septembre 1916. Au-dessus, une gueule cassée...

Les femmes oeuvrent dans les armureries à coup de bombes, d'obus et de grenades.

Le chemin de fer local amène les obus sur le front.

Des villes comme Amiens subissent des bombardements.

Un simple clocher en brique signale tous les villages détruits durant la Première Guerre Mondiale.

Un visage stupéfait avec des yeux effarés... Mais soyez attentifs... Une balle lui traverse le crâne ! Elle est juste en-dessous du clocher.

Pauvres tirailleurs, zouaves et autres chinois, nos « bananias », pauvres gens venus des colonies qui étaient là pour combattre sans rien comprendre.

Et au pied de l'escalier, remarquez les fils barbelés et les coquelicots du souvenir...

Un énorme merci pour cette commémoration avec des arts contemporains !

Vous êtes une jeunesse formidable !

 

Nomdézeu !

 

(c) Crédit photo 2014  Collectif Cache-misère - commande des Robins des Arts - AMIENS

Partager cet article

Repost 0
Published by nomdezeu - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires