Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 16:50

 

« Porions nous parler picard !? »


 

Appel au droit de parler en picard (ou chtimi) à coup de poireau !

 

Parce que nous en avons marre de « faire le poireau » pour avoir simplement le droit de parler notre langue maternelle, naturelle et vernaculaire qu'est le picard chez nous, au boulot et ailleurs… sans interdiction, moquerie ou discrimination.

 

Si vous voulez soutenir la langue et la culture picardes, postez sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instragram, etc..) une photo où vous êtes dans un lieu insolite en Grande Picardie (02-59-60-62-80- 76- Wallonie Picarde) avec un poireau (porion en picard) avec la mention « Porions nous parler picard ?! »

Ex : administration, mairie, piscine, musée, ou simplement chez vous ! etc …

 

Affiche "Porions nous parler picard?" à télécharger ici

 

Parce que nous aimerions acheter un paillasson « Bienèvnue » et non « Welcome » et voir une décoration de fin d'année « Boène Ennée ! » au lieu d' « Happy New Year » dans les rues et magasins de notre commune.

 

Parce que nous avons le droit de mettre en fin de lettre ou de mail « Adé », « Bé à ti », « Amiteusemint » ou encore « Avuc mes défulages asseurés » [avec mes salutations distinguées ] en fin de courrier pour une administration.

 

Parce qu'on va le week-end à une réderie et non à un vide-grenier ou une brocante.

 

Parce que nous « ratruchons » (saucer une assiette avec du pain) dans un restaurant alors que c'est irrespectueux dans le savoir-vivre français.

 

Parce que nous avons le droit de demander un « jocko », une « wassingue » ou « un sint-boin » à tous vendeurs de supermarchés installés en Nord / Picardie.

 

Parce que la langue picarde est parlée par près de 500 000 personnes tous les jours !

 

Parce que la langue picarde compte plus de 100 000 mots autant que la langue française.

 

Parce que nous avons des pignons à pointe de couteau picard, des murs «rouge barré » en coeuchètes ed Lafleur et des muches tout autant remarquables que nos cathédrales gothiques.

 

Parce que nous voulons voir disparaître l'expression picarde « donner eune chaise à mossieu et eune cayèle à sin père » qui veut dire parler picard dans sa famille et ne plus parler picard ailleurs.

 

Pour que la langue picarde et chti en Grande Picardie (Aisne, Ardennes, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Seine Maritime, Somme et Wallonie Picarde)

soit reconnue dans ses droits linguistiques, culturels et patrimoniaux

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nomdezeu - dans A venir
commenter cet article

commentaires