Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 19:27

De l’ergint pour ch’parlage picard ?

 

Fondation-de-picardie.jpgUn héritage bien picard

Madame Geneviève Duvivier, décédée à 95 ans mardi dernier à son domicile de Neuilly (92), a légué l’ensemble de ses biens d’une valeur d’5 millions d’euros à la « Fondation Picardie ».

Sans héritier et à la tête d’une fortune constituée de l’ensemble des immeubles situés rue de Picardie à Paris et d’actions au sein de Tereos, groupe sucrier basé à Origny-Sainte-Benoite dans l’Aisne, Madame Duvivier était très attachée à la Picardie car elle est né et a vécu à Abbeville.

Son grand-père Ferdinand Say était propriétaire de la sucrerie « Béghin-Say » d’Abbeville.

Et jusqu’en 1954, le 1er avril à la Sainte Candie, Geneviève Duvivier était très fière de faire la donation au nom de Béghin-Say, de 100 livres de langue, culture et histoire de Picardie parus dans l’année, à la Société des Antiquaires de Picardie. Le fonds « Say-Madame Duvivier » accueille aujourd’hui plus de 5000 ouvrages.

 

La Fondation de Picardie

Après l’ouverture du testament, Maître Quiterie de Tonnelieu a évidemment engagé les procédures pour contacter la Fondation Picardie. Et là, surprise, impossible de trouver une adresse pour les contacter. Après des démarches auprès de la Préfecture de la Somme, le Conseil Régional de Picardie et la Fondation de France, aucune Fondation Picardie, ou de Picardie, n’existe officiellement !!

 

Madame Quiterie de Tonnelieu fait alors des recherches sur internet et découvre la « Picardy Foundation » aux Etats-Unis. Cette fondation fondée par madame Picardy Smith lance des programmes éducatifs contre le diabète et les aliments trop sucrés auprès des enfants !!

 

Une question juridique très complexe

« Si je m’en tiens à la dénomination utilisée par Madame Duvivier pour désigner son héritier, quelque soit la langue, je dois faire le legs à la Picardy Foundation. » nous dit Madame de Tonnelieu. « Mais connaissant la vie de ma cliente, actionnaire d’un groupe sucrier et très attachée à la Picardie, une question juridique très complexe s’engage. »


Une fondation peut se créer après la mort du donateur en Angleterre ou dans d’autres pays européens. En France, le légataire doit exister avant le décès du donateur.

« Je suis très surprise qu’il n’existe pas une Fondation de Picardie et il devient urgent d’en créer une ! D’autant plus, qu’avec une décision dérogatoire de la Cour de Justice Européenne, cet héritage de Madame Duvivier pourrait revenir rétroactivement à une Fondation de Picardie, basée en Picardie. »

 

Si cette fortune part aux Etats-Unis, il restera au moins une chanson souvenir « Chez Madame Duvivier » pour ceux attachés comme Geneviève à la Picardie….

 

Nomdézeu !

Partager cet article

Repost 0
Published by nomdezeu - dans A venir
commenter cet article

commentaires